Journée mondiale contre l’hépatite 2017

La Journée mondiale contre l’hépatite, le 28 juillet 2017, est l’occasion d’intensifier tous les efforts pour mettre en œuvre la première stratégie mondiale OMS du secteur de la santé contre l’hépatite virale, 2016-2021 et aider les États Membres à atteindre l'objectif final: éliminer l’hépatite.

Ce qu'il faut savoir

1. L’hépatite virale est un problème majeur de santé publique à l’échelle mondiale et nécessite d’agir d’urgence.

Fin 2015, il y avait approximativement 325 millions de personnes vivant avec une hépatite chronique.

On estime qu’en 2015 dans le monde, 257 millions de personnes vivaient avec le virus de l’hépatite B (VHB) et 71 millions avec celui de l’hépatite C (VHC).

2. Très peu des personnes infectées ont eu accès au dépistage et au traitement, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Fin 2015, seules 9% des personnes infectées par le VHB et 20% de celles infectées par le VHC avaient été dépistées et diagnostiquées. Sur l’ensemble des cas d’infection par le VHB diagnostiqués, 8% (soit 1,7 million) étaient sous traitement, tandis que 7% des cas d’infections par le VHC (1,1 million) avaient commencé le traitement en 2015.

Les cibles mondiales pour 2030 sont les suivantes: 90% des personnes ayant une infection à VHB ou à VHC sont dépistées et 80% des patients remplissant les conditions requises bénéficient du traitement.

3. L’hépatite virale a provoqué 1,34 million de décès en 2015, un chiffre comparable à celui de la tuberculose et dépassant celui du VIH. Le nombre des décès dus à l’hépatite est en augmentation.

4. On continuer d’observer de nouvelles infections, principalement par le virus de l’hépatite C.

La proportion d’enfants porteurs d’une infection chronique par le VHB a été ramenée à 1,3% en 2015 (elle était de 4,7% avant l’introduction des vaccins).

Le vaccin contre l’hépatite B prévient environ 4,5 millions d’infections par an chez l’enfant.

Néanmoins, 1,75 million d’adultes ont contracté une nouvelle infection par le VHC en 2015, en grande partie à cause de l’injection de drogues et des injections à risque dans les structures de soins dans certains pays.

5. La réalisation de l’objectif d’élimination d’ici 2030 n’est pas exagérément ambitieuse; les rapports des pays à forte charge de morbidité donnent matière à être optimiste.

Lors de la Journée mondiale contre l’hépatite 2017, l’OMS publie les profils des 28 pays qui montrent que, malgré les difficultés, l’effort mondial pour éliminer l’hépatite gagne du terrain. Des obstacles majeurs demeurent toutefois.

More on World Hepatitis Day 2017

Message of the Regional Director for Africa, Dr Matshidiso Moeti, on World Hepatitis Day 2017