Cas confirmé d’Ebola à Tchomia, l’OMS intensifie son appui à la RDC pour juguler ce nouveau foyer de l’Ituri, près du lac Albert, à la frontière avec l'Ouganda

BENI, Province du Nord Kivu, 25 Septembre 2018 (OMS) – En étroite coordination avec le Ministère de la Santé et avec l’appui des autres partenaires, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) renforce la réponse d’urgence dans l’Est de la République Démocratique du Congo, en envoyant une équipe multidisciplinaire avancée d’intervention depuis la base de Beni pour répondre aux besoins actuels de l’Ituri, Province du Nord-Est qui vient d’enregistrer un nouveau cas confirmé de la maladie à virus Ebola dans la région de Tchomia, située à 50 kilomètres de Bunia, chef-lieu provincial.

Dimanche 23 septembre 2018, un convoi d’une dizaine de véhicules 4x4 comprenant les experts et les équipements de protection individuelle a quitté la ville de Beni pour Bunia. Il s’agit entre autres des épidémiologistes, logisticiens, chargés de communication de risques, de la mobilisation sociale et de l’engagement des communautés, spécialistes de la prévention et du contrôle de l’infection, gestionnaires des données, et officiers de sécurité. 

Le nouveau cas confirmé d'Ebola à Tchomia a un lien direct avec le cas positif du quartier Ndindi de Beni, un des points chauds de l'épidémie en cours au Nord Kivu. L'équipe de riposte y avait rencontré de la résistance de la part des habitants due à une incompréhension, à la suite d'un enterrement non sécurisé d'un patient positif à la maladie à virus Ebola qui était décédé dans ce secteur. 

‘‘Ce cas détecté près du lac Albert constitue une grande préoccupation non seulement en raison du risque élevé de propagation de l'épidémie vers les pays voisins, mais aussi parce que cela illustre bien la complexité de la situation à laquelle nous faisons face sur le terrain, avec des défis qui se présentent tels que la situation d’insécurité, les cas de résistance ou le refus de certains patients confirmés de se faire soigner dans le Centre de traitement Ebola," souligne le Dr Ibrahima Socé-Fall, Directeur des urgences sanitaires de la région africaine basé à Brazzaville. "Nous faisons tout le nécessaire possible pour intensifier nos efforts afin d'engager les communautés pour  dissiper tout malentendu dans l'opinion". 

Les experts en communication du Ministère de la Santé, de l'OMS et des autres partenaires renforcent également leurs activités sur le terrain afin de fournir toutes informations nécessaires sur les  mesures de prévention appropriées à observer sur Ebola. Les leaders communautaires locaux ont été également intégrés dans ces efforts dans le but de disséminer les messages clés de sensibilisation à travers les radios communautaires locales. 

 "Nos équipes vont appuyer le Ministère de la santé et la Division provinciale de la santé (DPS) de l’Ituri à organiser une réponse robuste, avec une communication efficace pour permettre l’amélioration de la perception du risque de cette maladie et de renforcer la recherche active des contacts,’’ indique pour sa part le Dr Allarangar Yokouidé, Représentant de l’OMS en RDC.

On estime en effet que le déploiement rapide des intervenants dans la région touchée du Nord-Est de la RDC pourra permettre de cerner les contacts.  Le suivi des contacts est en cours à Kasenyi et Tchomia. Dans le même temps, les premières personnes à risque ont été vaccinées dans la zone par l'équipe de vaccination déployée par le Ministère de la Santé. 

‘‘Il s’agit pour nous d’une priorité absolue afin de retrouver tous ces contacts et de les convaincre à se faire vacciner pour casser la chaîne de transmission,’’ précise le Dr Boubacar Diallo, le gestionnaire de l'incident de l'OMS pour Ebola au Nord Kivu.

En Ituri, les intervenants locaux de la DPS, avec l’appui de l’équipe mixte composée des experts du Ministère de la Santé et de l’OMS venus de Kinshasa il y a plus d’une semaine, ont déjà "réalisé ensemble un travail remarquable à Bunia dans le cadre des activités de préparation à la réponse contre Ebola,” précise-t-il.  

Cette mission partie de Beni va intensifier les efforts de lutte et accélérer avec les activités de réponse dans les zones lacustres de Tchomia et Kasenye. La province partage la frontière commune avec l’Ouganda, longeant le lac Albert, avec d’intenses échanges commerciaux entre la ville de Bunia et les principales villes frontalières ougandaises.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Eugene Kabambi

Emergency Communications Officer
Tel : +243 81 715  1697
Office : +47 241 39 027
Email: kabambie [at] who.int

OKA Sakuya

Communications Manager (a.i)
WHO Regional Office for Africa
Tel: +242 06 508 1009
Email: okas [at] who.int