EBOLA dans l'Est de la RDC, l'OMS renforce la surveillance et la prise en charge en remettant les ambulances médicalisées au Ministère de la Santé à Beni (Nord Kivu).

BENI (Province du NORD KIVU),  15 OCTOBRE 2018.  L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a remis quatre ambulances au Ministère de la Santé  en vue de soutenir la coordination provinciale de la lutte contre la maladie à virus Ebola dans le Nord Kivu. ‘Ces ambulances doivent servir aux équipes de riposte pour transporter les malades de la communauté vers le centre de traitement Ebola. Cette contribution permettra de réduire de façon significative le délai de réponse de nos équipes lorsqu’une alerte est donnée. Une des ambulances va servir aux services des urgences mises en place pour les centaines de personnels de la réponse impliquées dans la réponse en cas d’urgence médicale’’, a dit le Dr Michel Yao, Gestionnaire de la riposte (Incident Manager) de l’OMS dans le Nord Kivu.

Recevant les clés de ces engins, le Dr Bathé N’djokolo Tambwe, Directeur général de la Lutte contre la Maladie au Ministère de la Santé,  également coordonnateur national de la lutte contre Ebola à Beni, a, au nom du Ministre de la santé publique, exprimé la gratitude du gouvernement congolais à l’endroit de l’OMS,  ‘‘pour son appui constant et multiple dans le cadre de la riposte contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola dans le Nord Kivu. Nous sommes très sensible à ces appuis et formulons l’engagement que ces ambulances seront utilisées à bon escient,’’ a-t-il dit.

La République Démocratique du Congo connaît, depuis le 1er août 2018, sa dixième épidémie de la maladie à virus Ebola. Beni, dans le grand nord de la Province du Nord Kivu est la région la plus touchée,  constituant actuellement l'épicentre de l'épidémie en cours. A la date du 12 octobre 2018, le nombre total de cas est 207, dont 172 malades confirmés, 35 probables.  Au moins 130 malades ont succombé à la maladie, dont 92 parmi les cas confirmés). Jusque-là 20 agents de santé ont été infectés, trois en sont décédés. Tandis que 54 personnes ont été guéries du virus mortel après leur prise en charge dans les Centres de traitement Ebola.

A ce jour, 14 aires de santé sur 18 de la ville de Beni, qui fournit le plus grand nombre de cas, sont touchées. L’OMS a déployé 286 personnels et consultants  multidisciplinaires sur le terrain pour appuyer les équipes du Ministère de la Santé et des partenaires dans les différents piliers de la réponse.  La situation à Butembo, l'autre grande agglomération du grand nord, et à Mangina, l'ancien épicentre demeure tout aussi préoccupante. Trois cas positifs ont été notifiés à Butembo dans les dernières 48 heures.

Point positif à l’actif de la riposte, la zone de santé de Tchomia, dans la province de l'Ituri (Nord-Est). Cette zone avait suscité des inquiétudes avec la survenue de deux cas positifs à la deuxième quinzaine du mois de septembre 2018, mais actuellement, cela fait 23 jours qu’aucun nouveau cas positif n’a été enregistré, tous les contacts étant sortis de la surveillance. L'Ituri partage la frontière commune avec l'Ouganda, à travers le lac Albert. 

-----------------------

Reportage à Beni de Koné Souleymane, koneso [at] who.int  | Mise à jour et mise en ligne, Eugene Kabambi à Tchomia (Ituri, Nord Est de la République Démocratique du Congo), kabambie [at] who.int

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Eugene Kabambi

Emergency Communications Officer
Tel : +243 81 715  1697
Office : +47 241 39 027
Email: kabambie [at] who.int

Kone Souleymane

Chargé de communication, en déploiement en RDC
Email : koneso [at] who.int