Le Niger vaccine 152 000 personnes contre le choléra dans les zones à haut risque

6 décembre 2018, Niamey - Le gouvernement du Niger, avec l'appui de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de ses partenaires, a mené à bien une campagne de vaccination orale contre le choléra (VCO) pour protéger plus de 152 000 personnes à haut risque.

La campagne de vaccination fait partie d'un certain nombre de mesures d'intervention prises depuis que l'épidémie a été déclarée le 5 juillet 2018.   Les vaccins provenaient des stocks mondiaux, financés par Gavi, la Vaccine Alliance. Gavi finance également les coûts opérationnels de la campagne.

Le gouvernement, avec l'appui de l'OMS et d'autres partenaires, s'est empressé de mettre en place une série de mesures pour contrôler l'épidémie et y mettre fin. Il s'agit notamment de la création de centres spécialisés dans le traitement du choléra, d'une surveillance accrue, d'un soutien en laboratoire, d'un engagement communautaire dans la diffusion de messages de promotion de l'hygiène et de la distribution de comprimés de traitement de l'eau. Le nombre de cas signalés a diminué depuis le 1er octobre et le cas le plus récent a été signalé le 19 novembre.

"Tous ces efforts ont permis de maîtriser l'épidémie ", a déclaré le Dr Ibrahima Socé Fall, Directeur des urgences sanitaires de l'OMS pour la région Afrique. "Il est extrêmement encourageant de constater que plus de deux semaines se sont écoulées depuis que de nouveaux cas ont été signalés. Cette campagne de vaccination a fourni une autre occasion d'arrêter cette épidémie et de protéger les gens à long terme."

Il y a eu un total de 3 824 cas, dont 78 décès, dans 14 districts sanitaires depuis le déclenchement de cette dernière crise.

La campagne de vaccination a ciblé les populations des zones urbaines du district sanitaire d'Aguié. Les experts de la santé publique ont estimé que même si le nombre de cas signalés diminuait à l'échelle nationale, la population d'Aguié demeurait à haut risque en raison de son statut de plaque tournante nationale des transports et du flux de personnes qui traversaient la frontière nigériane. Depuis le début de l'année 2018, le Nigeria lutte contre l'une de ses plus grandes épidémies de choléra de ces dernières années.

Pour assurer l'immunité de la population à long terme, une deuxième dose du vaccin sera fournie ultérieurement.  Gavi a fourni 317 380 doses de VCO pour couvrir les deux series de vaccinations.

Le choléra est une maladie diarrhéique aiguë qui peut tuer en quelques heures si elle n'est pas traitée. Une étude portant sur 11 grandes épidémies de choléra survenues au Niger depuis 1971 a montré que toutes les grandes épidémies auraient commencé dans des districts situés le long de la frontière avec les pays voisins avant de se propager à d'autres régions du Niger, souvent avec des taux de mortalité élevés, avant d'être maîtrisées.

La crise la plus récente signalée au Niger s'est produite en 2014 et concernait environ 2 000 cas.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Hakim Mokhtar

OMS Niger
mokhtarmohameda [at] who.int
+227 20 75 20 39 
+227 92 19 95 45

 

Lianne Gutcher

Email: gutcherl [at] who.int