Le Bénin a organisé les premières journées scientifiques sur la tuberculose : les chercheurs ont fait le point sur la recherche scientifique relative à cette maladie.

(Cotonou, le 02 Novembre 2017). « Le Chant d’oiseau », un établissement d’accueil et de formation  a accueilli ce forum scientifique composé d’une centaine de chercheurs et d’universitaires de haut niveau spécialisés dans la lutte contre la tuberculose. Les  délégations sont venues du  Bénin et du Togo. L’objectif de ce forum scientifique organisé les 02 et 03 Novembre 2017 par le Programme National  contre  la Tuberculose (PNT), le premier du genre au Bénin est de faire le point de la recherche scientifique sur cette maladie contagieuse.  Financée par le Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, il  a enregistré la participation  de plus de 150 personnes  venues de plusieurs départements du Bénin et du Togo.  Les scientifiques ont partagé pendant deux (2) jours, leurs expériences et expertises en matière de recherche sur le Bacille de Koch. Initié par le PNT et ses partenaires, les premières Journées Scientifiques sur la Tuberculose ont  permis aux participants, de partager leurs expériences en termes de résultats de recherches sur la tuberculose. Il s’agissait de médecins généralistes et d’infirmiers du secteur public comme privé, certains chefs de services départementaux de la Santé Publique du Bénin, des membres de la coordination du Programme National contre la tuberculose (PNT), des médecins en spécialisation, de nombreux médecins spécialistes (pédiatres, internistes, chirurgiens, dermatologues) et de plusieurs enseignants de la Faculté des Sciences de la Santé (FSS) de l’Université d’Abomey Calavi.

Le thème de ces premières journées est : « La lutte contre la tuberculose au Bénin : acquis et contributions de la recherche ». Dans son allocution, le Professeur Sévérin ANAGONOU, Coordonnateur du PNT et Président du Comité d’organisation  a remercié les participants  et  rappelé l’importance de la recherche pour la lutte contre la tuberculose. Il a insisté  sur l’importance des présentes assises dont l’objectif principal est de réunir les acteurs de la lutte antituberculeuse,  les spécialistes d’organes et les partenaires pour  partager les expériences avérées en la matière. Il a conclu en affirmant  que « la lutte contre la tuberculose devrait être l’affaire de tous, d’où la nécessité de la rendre multisectorielle, seul  gage de l’atteinte des cibles de la stratégie » « End TB » de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Ensuite, Dr Raoul SAÏZONOU, le Représentant du Représentant Résidant de l’OMS au Bénin par intérim a félicité le PNT pour l’initiative des Premières Journées Scientifiques et a  rappelé les cibles ambitieuses de la stratégie « End TB » de l’OMS et souligné l’engagement de son institution à accompagner le PNT pour l’atteinte de ses objectifs à travers un appui technique et financier.

Le vice-doyen de la Faculté des Sciences de la Santé,  Professeur  Eugène  ZOUNMENOU s’est félicité de l’organisation de ces journées scientifiques car, d’une part, selon lui, elles permettent au PNT de partager ses expériences avec le monde universitaire et d’autre part,  elles traitent d’une maladie qui ne laisse aucune spécialité indifférente.

En prononçant le discours de lancement officiel des Premières Journées Scientifiques sur la Tuberculose, Dr Landry YANSUNU, Directeur Adjoint de Cabinet, Représentant le Ministre de la Santé a adressé ses vifs remerciements aux organisateurs  pour leur initiative.  Il d’abord apprécié le choix du thème qui s’aligne sur les  orientations de l’OMS qui place la recherche comme l’un des piliers de sa nouvelle stratégie « End Cabinet  a  indiqué que les premières Journées Scientifiques sur la Tuberculose permettent de partager les expériences entre les acteurs de la lutte antituberculeuse.

Il a  espéré  que cette rencontre scientifique aboutisse à des recommandations concrètes qui permettront de renforcer la lutte contre la tuberculose au Bénin. Après le cérémonial d’ouverture officielle, les travaux se sont déroulés en six (6 ) sessions à raison de trois (3) par jour meublées par des communications sur des thématiques scientifiques variées sur la tuberculose.

A l’issue des deux (2) jours assidus de travaux, plusieurs recommandations ont été faites résumées dans les termes ci-après :

  • Rendre multisectorielle, la lutte contre la tuberculose en impliquant tous les secteurs (éducation, justice, société, développement, économie et finances) afin de définir et de conduire une réponse globale vis-à-vis de ce fléau, car la tuberculose doit cesser d’être l’affaire du seul Ministère de la Santé.
  • Faire un plaidoyer au plus haut niveau pour un financement plus conséquent de la lutte antituberculeuse (LAT) par les ressources propres du pays car le Fonds Mondial ne va pas financer éternellement, cette lutte dans notre pays ;
  • Renforcer les stratégies de dépistage afin d’assurer un dépistage précoce des cas. Pour cela, il faudra intensifier l’information à l’endroit de la communauté pour un recours rapide aux services de santé ;
  • Améliorer l’accès aux outils de diagnostic notamment la RxT et le GeneXpert notamment, dans les groupes à risque : PVVIH, diabétiques, enfants, contacts des cas bacillifères ; 
  • Renforcer les capacités du personnel médical pour l’interprétation du cliché thoracique.  ;
  • Faire un plaidoyer pour la mise à disposition et surtout la rétention de personnel qualifié pour la prise en charge des malades ;
  • Assurer la prise en charge des autres comorbidités éventuelles (anémie, dénutrition, insuffisance rénale) chez les patients co-infectés ;
  • Investir dans la recherche sur la tuberculose en commençant par le renforcement des capacités des acteurs, puis la mise à disposition de ressources pour l’élaboration et la conduite de recherche à haut impact sur l’amélioration de la lutte antituberculeuse (LAT). 

 

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Dr Jean-Pierre BAPTISTE, Représentant Résident de l’OMS au Bénin, baptistej [at] who.int ();  Dr Télesphore HOUANSOU, Conseiller ATM chargé de la lutte contre le VIH-SIDA, la Tuberculose, le Paludisme et les Hépatites, houansout [at] who.int () ;  ou  à M. François AGOSSOU, Conseiller NPO/HPR chargé de la Promotion de la Santé, agossouf [at] who.int ()  au Bureau de la Représentation de l’OMS au Bénin.

Click image to enlarge