Célébration de la journée mondiale de la santé, Edition 2019 : La couverture sanitaire universelle, pour tous, partout et tout le temps !

Le bureau pays de l’Organisation mondiale de la Santé au Niger, avec le Ministère de la Santé Publique, les partenaires, la société civile et la communauté ont consacré la journée du 9 avril 2019 à la célébration, ensemble, de la journée mondiale de la santé sous le thème de « la couverture sanitaire universelle, pour tous, partout et tout le temps ».

C’est entouré des ministres de la Santé publique et de celui de la jeunesse et des sports, du Représentant du gouverneur de la région de Niamey, du président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, des partenaires techniques et financiers, y compris les agences du système des Nations Unies, des organisations de la société civile et de la population, que la Représentante par intérim de l’OMS au Niger et tout le personnel du bureau se sont rassemblés au stade Général Seyni Kountché de Niamey pour célébrer cette journée.

Cette année, le thème met en exergue les avantages que la couverture santé universelle (CSU) peut procurer à tous, partout, ainsi que les raisons pour lesquelles cette couverture est si nécessaire. En effet, la CSU fait en sorte que tous les individus – quel que soient leur statut social et leur lieu de résidence – aient accès tout le temps aux services de santé essentiels et de qualité dont ils ont besoin sans que cela n’entraîne des difficultés financières pour les usagers. Plusieurs interventions ont animés la cérémonie, ce qui a été une occasion de lancer des appels aux différents intervenants pour aller vers la CSU et renforcer le plaidoyer et l’information sur le sujet.

Prenant la parole, la Représentante par intérim de l’OMS au Niger, Dr Anya Blanche, après avoir fait la genèse de la CSU et son importance dans l’agenda mondial de développement à l’horizon 2030, a souligné les efforts entrepris par les autorités du Niger grâce à une volonté politique au plus haut niveau de l’Etat. « Ce thème revêt une importance particulière car placé dans un contexte international, régional et national où les défis en matière de santé se font de plus en plus pressants et dont la réponse dépasse largement le seul secteur de la santé. C’est la raison pour laquelle la santé a été une fois de plus placée au centre des agendas des ODD à l’horizon 2030, de l’Union africaine à l’horizon 2063 et au plan national de la Stratégie de développement durable et de la croissance inclusive (SDDCI) Niger 2035. » a-t-elle souligné.

Pour faire ressortir l’importance de chacun dans le concept de CSU, l’occasion a aussi été donnée au représentant de la communauté, au représentant  des organisations de la société civile intervenant dans la santé et au Chef de file des partenaires techniques et financiers de prendre la parole pour donner leur perception et points de vues sur la CSU, le processus de sa mise en place au Niger et leur participation. Ils ont tous dans leurs interventions soulignés les avantages d’aller ensemble vers la CSU et leur soutien total au processus dans le pays.

Quand au Ministre de la santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara, en lançant officiellement les activités de cette journée, il a fait le point des réformes engagées par le pays dans sa marche vers la CSU et a invité tous les partenaires à soutenir le ministère de la santé publique dans cette option salvatrice pour la population nigérienne. « Au Niger d’importants progrès ont été réalisés dans ce domaine sous l’impulsion d’une volonté politique qui a permis la mise en œuvre de stratégies pour améliorer la couverture sanitaire surtout pour les populations les plus vulnérables telles que les femmes et les enfants. Il s’agit entre autres des réformes du système de santé, notamment la mise en œuvre de la politique de gratuité des soins aux femmes et enfants de moins de 5 ans, la création de mutuelles de santé, l’amélioration de l’accessibilité avec la transformation des cases de santé en centre de santé intégré de type2. » a dit Mr le Ministre.

Cette cérémonie a été agrémentée par l’organisation  d’un Cross des élèves filles et garçons en collaboration avec le ministère de la jeunesse et des sports suivi de la remise de prix symboliques. L’implication des jeunes dans la célébration de la journée mondiale de la santé a été une belle opportunité pour diffuser les messages sur la CSU et sur la santé en général à travers les écoles et les enfants. En plus des prix symboliques, le Programme National de lutte contre le paludisme a aussi octroyé des moustiquaires imprégnées aux 100 élèves ayant participé à ce cross.

La cerise sur le gâteau a été la réalisation d’une chaine humaine avec la participation de tous les jeunes élèves, les autorités et les partenaires pour symboliser la solidarité, l’équité et l’accès de tous aux soins de santé de qualité en ne laissant personne de côté.

La cérémonie a pris fin par la visite d’un centre de santé intégré dans un quartier de la capitale offrant pour cette occasion des consultations et soins gratuits aux populations avec l’appui de la coopération médicale chinoise.        

Cliquez sur l'image pour l'agrandir