La ville d'Abomey a abrité les manifestations officielles marquant la 23ième Journée mondiale de lutte contre la tuberculose

  1. LA CEREMONIE PRESIDEE  PAR LE DIRECTEUR DE CABINET DU MINISTRE DE LA SANTE S’EST DEROULEE EN PRESENCE DES AUTORITES PREFECTORALE COMMUNALE ET DE L’OMS

(Abomey, le 24 Mars 2018). C’est dans l’enceinte de la Direction Départementale de la Santé du Département du Zou (DDS/Zou) que se sont déroulées les manifestations officielles célébrant la 23ième édition de la Journée Mondiale de lutte contre la Tuberculose. Cette place où ont été installées les bâches était décorée aux couleurs d’Abomey, la Ville hôte de ladite célébration. 

Cette commémoration a été rehaussée par la présence des Docteurs Lucien  TOKO, Raoul SAÏZONOU et Arsène .P B. HOUNNOU respectivement, Directeur de Cabinet du Ministre de la Santé, Chargé de Bureau) représentant le Représentant Résident de l’OMS, Directeur Départemental de la Santé du Zou (DDS/ZOU), celle de Messieurs Firmin KOUTON, Préfet d’Abomey et Daah Sèmilinko Blaise AHANHANZO GLELE, Maire d’Abomey. 

Le Professeur Sévérin Yèhouénou ANAGONOU, Coordonnateur du Programme National contre la Tuberculose (PNT) et Monsieur Fabrice M. KOTOKO, membre de l’Association des Anciens Patients de la Tuberculose (ASAPTB) ont également honoré de leur présence, cette cérémonie fort simple mais empreinte de solennité. 

Dans son discours de bienvenue, Daah Sèmilinko Blaise AHANHANZO GLELE, Maire d’Abomey s’est réjoui du choix de sa ville pour abriter la 23ième édition de la commémoration de la Journée Mondiale de lutte contre la Tuberculose. Selon lui, le thème : « Des leaders pour un monde sans Tuberculose » met l’accent sur l’engagement des autorités en général et celui des communes en particulier, dans le renforcement de la lutte contre cette terrible maladie. Il a réitéré l’engagement de la Mairie d’Abomey et de son Conseil Municipal à poursuivre cette lutte jusqu’à l’élimination totale de la Tuberculose. 

A son tour, le Coordonnateur du PNT a insisté sur le sens et la portée à accorder au thème de la 23ième édition de la Journée Mondiale de lutte contre la Tuberculose. L’implication et l’engagement des leaders doivent se traduire de manière concrète, par la réduction de la prévalence de la Tuberculose dans chacun de nos départements. Le Prof. Sévérin Yèhouénou ANAGONOU a souligné les efforts louables qui ont été faits par le PNT au cours des dernières années. Selon lui, en 2017, 459 malades mis sous traitement antituberculeux dont 91% ont été guéris parce que vite dépistés et pris en charge à Abomey. Le Coordonnateur du PNT a précisé que les progrès enregistrés par les structures nationales de prise en charge n’ont pas suffi pour éliminer la Tuberculose mais, ils y ont contribué de manière sensible. 

Cependant, a-t-il précisé, il existe des défis auxquels, chacun et tous devraient s’atteler pour parvenir à l’élimination de la Tuberculose. Il s’agira, selon lui, de maintenir les présents acquis, notamment, dans le contexte de raréfaction de ressources internes et externes ; de renforcer la surveillance et le dépistage des cas ainsi que leur prise en charge et enfin, de ne ménager aucun effort pour renouveler le plaidoyer en direction des Partenaires Techniques et Financiers (PTFs) pour assurer leur accompagnement au profit du PNT à travers le Ministère de la Santé. 

Au nom de l’Association des Anciens Patients  de la Tuberculose (ASAPTB), M. Fabrice M. KOTOKO a souligné que « le Bénin poursuivait son petit bonhomme de chemin qui le conduira lentement mais sûrement vers l’élimination de la Tuberculose, vus les progrès obtenus sur les plans du dépistage précoce et de la prise en charge des nouveaux cas à tous les niveaux du pays » Il a cependant déploré la stigmatisation dont font l’objet  de nombreuses victimes de cette maladie. Ces dernières vivent dans l’isolement parce que rejetés par leurs propres parents et la Société » 

A sa suite, un autre malade récemment guéri de la Tuberculose est venu témoigner des difficultés qu’il a rencontrées au sein de sa famille, et avec ses collègues, et comment, il a séjourné plusieurs fois dans des couvents de guérisseurs traditionnels qui  l’ont escroqué avant qu’il ne trouve le chemin du PNT où il a suivi des soins complets et gratuits. 

Au nom des populations du Département du ZOU, son Préfet, M. Firmin KOUTON a expliqué que « pour être leader de la lutte contre la Tuberculose, il faudra s’impliquer pleinement et de manière plus ardue pour rendre opérationnelle, cette lutte et la conduire au succès » 

Le Dr Raoul SAÏZONOU, Conseiller chargé de la lutte contre les Maladies Non Transmissibles (MNT) et les Maladies Tropicales Négligées (NTD) et chargé de Bureau a indiqué au nom du Représentant Résident de l’OMS empêché, que « pour lutter efficacement contre la Tuberculose, l’OMS indique qu’il faut relever les trois défis majeurs suivants : 1) rendre accessibles, les systèmes de Santé aux 3 millions de personnes contractant la  maladie et qui n’y ont pas accès dans le monde ; 2) faciliter le diagnostic et le traitement de la Tuberculose multirésistante afin de récupérer tous les cas non diagnostiqués ; 3) augmenter la mise à disposition, des médicaments antirétroviraux afin de mettre rapidement sous traitement antirétroviral, tous les patients atteints de Tuberculose et ayant une séropositivité au VIH connue » 

En terminant ses propos, Dr Raoul SAÏZONOU a cité Dr Matshidiso Rebecca MOETI, Directrice Régionale de l’OMS pour l’Afrique : « Au moment où nous célébrons la Journée mondiale de lutte contre la Tuberculose, j’appelle les gouvernements, les parlementaires et les décideurs à conduire des plans ambitieux qui accéléreront le contrôle de la Tuberculose au niveau national et les exhorteront à augmenter le financement national pour lutter contre la Tuberculose et à assumer la responsabilité des médicaments essentiels et des fournitures de laboratoire».

En ouvrant les manifestations officielles  marquant la 23ième édition de la Journée Mondiale de lutte contre la Tuberculose, Dr Lucien TOKO, Directeur de Cabinet du Ministre de la Santé a indiqué que «aujourd’hui, la Tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde. Selon lui, en 2017, plus de 10 millions de personnes ont contracté la Tuberculose et, à cause d’elle, 1,7 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont perdu leurs vies. C’est-à-dire, 3 personnes par minute. Pendant le temps de mon discours aujourd’hui devant vous, la Tuberculose aura tué plus de 20 personnes. Environ 25% de tous les cas, surviennent dans la Région africaine » 

Au nom du Ministre de la Santé, le Directeur de Cabinet a félicité le Programme National contre la Tuberculose (PNT) pour les bons résultats qu’il a enregistrés pour la cohorte de 2017. En effet, ces résultats confirment que 3662 cas de Tuberculose ont été dépistés dont 459 dans les Départements du Zou et des Collines avec un taux de succès thérapeutique, de 88%, l’un des plus  élevés de la sous-région mais il faudrait noter une baisse de 2% de cet indicateur par rapport à 2013. Le taux de succès thérapeutique des Départements du Zou et des Collines est plus élevé que le niveau national et est de 91%. Face à ces résultats éloquents, le Représentant du Ministre de la Santé a expliqué que l’appui technique et financier du Ministère de la Santé ne manquera pas au PNT qu’il a exhorté à poursuivre sur cette lancée.

Enfin, la proclamation des résultats de l’édition 2017 du concours des meilleures productions audiovisuelles sur la Tuberculose par Madame Bertille KESSOU, la Vice-Présidente dudit concours et Rédactrice en Chef de la 2ième chaîne nationale de télévision, BB 24 est venue clore ces manifestations.

Cinq (5) prix ont été décernés aux lauréats à savoir : le 5ième prix est attribué à M. KORA  Baguiri avec une moyenne de 12,70 sur 20 et qui a reçu une tablette Samsung Galaxy ; le 4ième prix est revenu à  Achille  FATONDJI de Radio Bénin (ORTB) avec une note de 13,03 sur 20 et qui a aussi gagné une tablette Samsung Galaxy ; le lauréat du 3ième prix, Alexandra DJOTIN de Radio Parakou (ORTB) a obtenu une moyenne de 13,05 sur 20 et a reçu un chèque de 200.000 FCFA; le 2ième prix est un chèque de 250.000 FCFA remis à Ernest AGBOTA qui a totalisé une note de 13,78 sur 20 et enfin, le 1ier Prix est un chèque de 300.000 FCFA remis à Gentel GLESSOUGBE de Radio CAAP FM qui a obtenu une moyenne de 15,43 sur 20.

Il faut souligner que le groupe artistique GBENONKPO MINANGAN d’Abomey a animé cette cérémonie tout le temps qu’elle a duré, ponctuée de danses et de chants traditionnels ainsi que d’un sketch de sensibilisation sur le dépistage précoce de la Tuberculose. 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir