Le processus d’opérationnalisation des départements sanitaires gabonais lancé par la Directrice Régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr. Moeti Matshidiso

Libreville, 11 Février 2016 -  C’est sur le terrain que le Dr Moeti a pu évaluer le fonctionnement du système de santé gabonais. Elle a visité ce jeudi trois structures de prise en charge de différents niveaux dans la province de l’Estuaire. Ces visites guidées se sont déroulées en compagnie du Dr Pauline Ngoubou, Inspectrice principal de santé, du Dr Anne Marie Antchouey Ambourhouet, Directrice générale de la Santé, du Dr Boureima Sambo, Représentant de l’OMS et des techniciens du Bureau pays.

La délégation s’est rendue successivement au Centre Hospitalier Universitaire d’Agondgé (CHUA), à l’Institut de Cancérologie de Libreville (ICL), deux infrastructures sanitaires dotées de technologie de pointe, et à l’Hôpital d’Instruction des Armées Omar Bongo Ondimba (HIA-OBO). Dans ce dernier établissement, la Directrice régionale a découvert un complexe ultramoderne, doté d’un équipement dernier cri, ouvert aux militaires ainsi qu’aux civils depuis plus de 10 ans.

Elle s’est réjoui de découvrir ces structures de référence, matérialisation de la vision et de la volonté des hautes autorités du pays désireuses d’offrir aux populations gabonaises et de la sous région des soins de qualité.

« L’opérationnalisation des départements sanitaires est la base du fonctionnement et donc de la performance de tout système de santé» a déclaré Dr Moeti, en procédant au lancement des ateliers de validation des plans opérationnels des départements sanitaires. Le Préfet du département du Komo Kango, le Maire de la ville, les Directeurs régionaux de Santé, les médecins chefs du département sanitaire de l’Estuaire, et les membres de l’équipe cadre étaient présents.

« Il n’y a pas de système de santé performant sans département sanitaire opérationnel car le département sanitaire est l’unité opérationnelle du système de santé et le lieu de premier contact entre les populations et le système de santé. » a précisé la Directrice régionale. La commune de Kango, point de départ d’un vaste mouvement en faveur des soins de base et de la prévention, doit constituer un tournant dans le développement du système de santé Gabonais, a-t-elle souligné. Joignant le geste à la parole, Dr Moeti a offert un véhicule pour la supervision des départements du Komo Kango.

«La validation locale par tous les acteurs concernés du département va garantir l’appropriation du plan et la mise en œuvre participative et optimale » a indiqué le Dr Anne Marie Antchouey Ambourhouet, représentant le 1er Vice premier ministre, ministre de la Santé, Mr Paul Biyoghe Mba.

Le Gabon compte 6 régions et 36 départements sanitaires. L’OMS a contribué techniquement et financièrement à la formation des Médecins Chefs de Départements et à l’élaboration des plans opérationnels.

__________________________________________________

Pour plus d'informations, prière de contacter:

Dr Boureima Hama Sambo, Représentant, Email:  sambob [at] who.int

Gislène Moussouamy, HPR, Email: moussouamyg [at] who.int

__________________________________________________

Légendes photos:

01. Dr Moeti, entouré du Représentant de l’OMS, du Préfet et du Maire de Kango a lancé la validation des plans opérationnels des départements sanitaires

02. (g à d) Dr Moeti échange avec les médecins spécialistes du CHUA, du ICL et du HIA-OBO

03. Le personnel de santé du centre médical de Kango a réservé un accueil chaleureux au Dr Moeti

Cliquez sur l'image pour l'agrandir