RDC: Revue des opérations d’urgence de l’OMS: réanalyser le contexte humanitaire pour mieux redéfinir les priorités d'action.

 

KINSHASA, 05 AVRIL 2018. La deuxième revue des opérations d'urgence de l'OMS s'est tenue à Kinshasa - salle de conférence de l'OMS - du 27 au 28 mars 2018, après celle organisée en octobre 2017, au lendemain de la décision des Nations Unies de relever à son maximum le niveau d'urgence humanitaire (L3) en République Démocratique du Congo, pays dont la crise affecte plus de 13,1 millions de personnes actuellement dans les besoins sur son sol, tandis que plus de 10,5 millions de personnes vulnérables sont ciblées - selon UNOCHA - pour une intervention sanitaire d'urgence dans le Tanganyika, la région des Kasaï, les Kivus et l'Ituri. La revue a regroupé les experts nationaux de l'OMS de l'équipe de gestion des situations d'urgence sanitaire (WHE) et des autres groupes sectoriels du Bureau Pays (épidémiologistes, logisticiens, communications internes et externes, gestionnaires des données, administrateurs des finances et services des voyages etc.), et des experts internationaux déployés en RDC, sous la conduite du gestionnaire de l'Incident pour renforcer la réponse. La facilitation des travaux a été assurée pendant deux jours par les deux gestionnaires des urgences du Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique, Dr Michel Yao et du Siège (Genève), Dr Renée Van De Weerdt, assistée de Teresa Zakaria, du même programme des urgences. 

Au cours de ces travaux, des interventions diverses axées sur l'évaluation des dernières recommandations d'octobre 2017 ont été enregistrées, avant de déboucher sur un consensus en rapport avec les activités prioritaires ainsi qu'une approche centrée sur la mise en œuvre du plan stratégique de réponse et des opérations pour l'année 2018.     

Clôturant les travaux, le Représentant de l'OMS en RDC, le Dr Allarangar Yokouidé a salué "les avancées notables enregistrées dans le pays en termes de réponse apportée par l'OMS et l'ensemble des partenaires pour soulager les souffrances des déplacés internes, et des personnes vulnérables victimes des conflits armés ou encore des épidémies comme le choléra." Cette épidémie, pour ne citer qu'elle, a touché, de janvier 2017 à la fin mars 2018 un total cumulé de 62.815 cas suspects, dont 1.357 décès (taux de létalité : 2,2%). Soulignant l'importance de la tenue de cette revue comme étant une étape indispensable pour permettre au Bureau Pays de réajuster les priorités qui s'adaptent aux besoins de santé des personnes les plus touchées par la crise humanitaire en cours en RDC, le Dr Allarangar a aussi estimé qu'en dépit des multiples interventions de la communauté humanitaire, "beaucoup de choses restaient encore à faire sur le terrain".  

L'une des recommandations majeures issues de cette revue, aux termes d’échanges nourris et des discussions constructives, était de s'assurer que l'OMS allait maintenir une présence efficace sur le terrain, lui permettant de jouer efficacement son rôle dans le sens de coordonner une réponse stratégique aux urgences sous le grade 3, en appui au Ministère de la Santé Publique," a indiqué le Dr Yao.  Il a ajouté que l'une des priorités dans ces opérations était aussi de faire une analyse continue des vulnérabilités afin d'élaborer des plans de contingence pertinents pour les mois à venir. 

Pour sa part, le Dr Van De Weerdt a insisté sur l'amélioration de l'appui administratif et logistique. "Notre défi, pour réussir nos opérations d'urgence sur le terrain, est d'avoir une assistance administrative et logistique efficace qui nous accompagne dans ce processus. Il nous faut dès à présent développer nos capacités dans ce domaine afin de répondre à la fois aux besoins des populations affectées, parfois dans des zones d'accès difficile, et aux exigences qui appellent une utilisation rationnelle des ressources financières mises généreusement à notre disposition par les bailleurs, afin de renforcer la confiance entre l'OMS et eux," a-t-elle souligné. 

VERSION WEB:  http://newsletters.cod.afro.who.int/drcflyer/1bzma11iy5u 
 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Eugene Kabambi

Emergency Communications Officer
Tel : +243 81 715  1697
Office : +47 241 39 027
Email: kabambie [at] who.int