Revue fonctionnelle à Kinshasa: le Bureau Pays à l’heure des choix stratégiques, avec une structure efficace annoncée, pour mieux faire face aux défis de l'avenir dans un environnement marqué par la réduction des ressources.

KINSHASA, 19 NOVEMBRE 2017.  S’inscrivant dans le cadre des préoccupations des parties-prenantes régionales et mondiales qui souhaitent voir l’OMS se doter des ressources appropriées lui permettant de répondre efficacement et avec réactivité aux besoins du renforcement des systèmes nationaux de santé et de la coordination de la prévention et du contrôle des maladies,  incluant un programme d’urgence et de sécurité sanitaire robuste, une mission du Bureau régional et du Siège a séjourné à Kinshasa, du 13 au 17 novembre 2017 pour faire le point et échanger sur les enjeux du Programme de transformation de la région africaine de l'OMS et de l’avenir du Bureau Pays de la RDC.

L’objectif était de voir, sur la base d’une analyse critique avec l’ensemble du personnel de l’OMS en RDC, des partenaires et des cadres du Ministère de la Santé Publique de quelle manière‘‘l’OMS pourrait désormais assurer un meilleur alignement des ressources humaines, techniques et financières disponibles aux besoins et aux priorités du pays,’’, a expliqué le Dr Abdulmumini Usman, Chef de la mission de la revue fonctionnelle. Avec l’Angola, l’Ethiopie et le Nigeria, la République Démocratique du Congo est un des grands pays prioritaires pour l’OMS qui requiert un renforcement des capacités, dans un environnement marqué par la réduction des ressources et qui exige une transformation durable en vue de faire face aux défis de plus en plus pressants et nombreux. ‘‘Il apparaît évident qu’une révision du plan opérationnel 2018-2019 est cruciale, prenant en compte les priorités majeures identifiées au cours de cette revue fonctionnelle’’, a ajouté le Dr Usman, précisant que cela assurerait à l'OMS un leadership efficace en matière de gestion et d’interventions sanitaires dans le pays.

Le personnel de l’OMS RDC et la délégation de la revue fonctionnelle ont basé leur analyse critique sur les quatre axes prioritaires du Programme de transformation, qui se résument entre autres : i) aux valeurs prônant la production de résultats, ii) à l’orientation technique intelligente,  iii) aux opérations stratégiques répondant aux attentes, iv) à la communication et aux partenariats efficaces.

Pour mieux faire participer tout le monde aux discussions, sessions plénières et travaux de groupe ont alterné les quatre jours des débats autour d’un projet d’une nouvelle structure du Bureau Pays et d’une feuille de route pour la poursuite du processus de la revue fonctionnelle.‘‘Les travaux de groupe ont été riches et intenses. Cela a permis à chacun de nous de prendre connaissance des aspects stratégiques sur lesquels nous devons nous atteler pour mieux intérioriser les préceptes clés du Programme de transformation et d’intégrer et de renforcer des bonnes pratiques dans notre manière de travailler quotidiennement à l’OMS’’, estime pour sa part Mme Bianne Anne Nsiala, en charge des ressources humaines au Bureau Pays de l’OMS RDC, faisant allusion aux valeurs prônant la production de résultats, dont entre autres, la transparence, l’obligation de rendre compte et le comportement éthique.

‘‘Face aux ressources financières qui s’amenuisent et qui requièrent toujours une mobilisation des nouveaux financements auprès des bailleurs, dans un pays connaissant des crises humanitaires et sanitaires récurrentes, l’enjeu pour nous est d’aligner l’orientation stratégique et les priorités à une structure agile et efficace qui s’adapte aux contingences, en conciliant  la performance et les différents domaines stratégiques,’’ estime le Dr Allarangar Yokouidé, Représentant de l’OMS en RDC. Avant d’ajouter : ‘‘Les employés ne doivent pas sortir d’ici avec des idées fausses selon lesquelles la revue fonctionnelle est venue pour faire supprimer les postes des personnels.’’ Pour lui, ‘‘il y a des Bureaux pays qui ont déjà fait cet exercice avant la RDC, et qui parfois ont vu plus de nouvelles positions créées qu’on en a supprimé.’’

Des recommandations prioritaires ont été faites, parmi lesquelles des innovations dans le domaine de l'information et la communication stratégique, de la planification et de la mobilisation des ressources financières, ainsi que des actions conjointes avec les autres partenaires dans un cadre multisectoriel. Puis le Bureau Pays devra se doter d’une structure organisationnelle agile, détaillée et développée sur la base des résultats et suggestions issues de la présente revue fonctionnelle pour un développement sanitaire efficace. 

Il est essentiel de rappeler qu'en octobre dernier, une autre mission du Programme de gestion des situations d'urgence sanitaire de l'OMS (WHE), comprenant des membres venus du Bureau régional (Brazzaville) et du Siège (Genève) avait séjourné à Kinshasa dans la même optique, plus particulièrement en termes d'appui aux efforts du pays  à la préparation, la prévention, l’action et le relèvement face à toutes les situations d’urgence, quel que soit le risque à l’origine de celles-ci: catastrophe, flambée de maladie ou conflit, etc. Ladite mission avait également proposé une structure du programme au niveau du Bureau Pays de la RDC reflétant les principales fonctions et responsabilités de l’OMS dans l’évaluation des risques d’urgence sanitaire et leur gestion.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Eugene Kabambi

Emergency Communications Officer
Tel : +243 81 715  1697
Office : +47 241 39 027
Email: kabambie [at] who.int