Revue sectorielle de l’année 2018 du secteur de planification santé

Ce 04 mars 2019, à Ouagadougou, s’est tenue la revue sectorielle de l’année 2018 du secteur de la santé, après celle à mi-parcours en juillet 2018 sous la présidence du Ministre de la santé. La revue annuelle est une pratique institutionnalisée au Burkina Faso à travers le cadre sectoriel de dialogue et bénéficie de l’appui technique et financier de l’OMS à travers le Partenariat UE-Luxembourg-OMS. La présente s’est fixé comme objectif  d’évaluer les performances annuelles de  2018   et a porté sur les trois effets attendus du PNDES relevant du secteur santé : l’état nutritionnel des populations, l’accès aux services de santé de qualité et le processus d’accélération de la  transition démographique. Il faut noter que le secteur de planification santé est composé de trois ministères que sont le ministère de la femme, de la solidarité nationale de la famille et de l’Action humanitaire, le ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques et le Ministère de la Santé. Ont pris part à cette revue les parties prenantes du cadre du dialogue sectoriel, y compris les Partenaires Techniques et Financiers.

L’état de mise en œuvre des recommandations relatives à l’accélération de la mise en œuvre de la feuille de route pour l’évolution des formations sanitaires publiques et privées dans la perspective de leur certification, le diagnostic situationnel de la mise en œuvre de la pharmacie hospitalière, l’élaboration d’un plan national d’intégration des soins chirurgicaux dans les programmes de santé a constitué la première étape de cette revue sectorielle. Ensuite est intervenue la phase d’appréciation du rapport de performance 2018. Selon ce rapport, dans la partie portant sur l’accès aux soins de santé de qualité, on retiendra par exemple que le taux d’accouchements assistés est passé de 82,9% en 2017 à 85,5% en 2018. Le taux de couverture en  consultation prénatale (CPN4) en 2018 est de 39,25% pour une cible fixée à 40%. On note un progrès comparativement au niveau atteint en 2017 (37,8%) et en 2016 (35%).  En 2018, sur les 70 districts sanitaires que compte le pays, 52 disposaient de HD/CMA fonctionnels. Parmi eux, 26 Centres médicaux avec antenne Chirurgicale (CMA)  disposaient d’au moins deux médecins formés en chirurgie essentielle soit 50% pour une cible attendue de 80%. En 2018, 11 653 466 d’actes gratuits ont été offerts aux enfants de moins de cinq ans contre 10 815 307 en 2017. Au regard de ces statistiques, on peut affirmer que la situation sanitaire du pays évolue en dépit de certains défis liés à la mise en œuvre de la gratuité des soins, la disponibilité des antigènes, l’opérationnalisation de la pharmacie hospitalière et la formation des chirurgiens d’urgences suspendue au cours de l’année 2018, suite à des difficultés financières.

Le Représentant de l’UNFPA au Burkina Faso, Chef de file des partenaires techniques et financiers, a  au nom de tous les Partenaires Techniques et Financiers, félicité le Gouvernement  pour les progrès réalisés au cours de l’année 2018, malgré la crise humanitaire que connait le pays. Il a encouragé le Gouvernement à relever les défis liés à la rupture des médicaments et à la mise en œuvre de l’assurance maladie universelle. Enfin, le Chef de file des Partenaires Techniques et Financiers a plaidé pour l’élaboration d’un programme de planification pour la prise en compte des déplacés internes suite à des attaques terroristes et des affrontements intercommunautaires intervenus dans la localité de Yirgou en janvier 2019.

Le Représentant de l’OMS, Dr Alimata J. DIARRA-NAMA,  à la suite du Chef de file des Partenaires Techniques et Financiers  a plaidé pour la tenue d’une rencontre statutaire, qui permettra au secteur de la santé d’échanger de manière plus exhaustive sur les défis spécifiques de mise en œuvre du Plan national de développement sanitaire (PNDS).

Click image to enlarge
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Dr ZAMPALIGRE Fatimata

 

Dr Fatimata ZAMPALIGRE

Chargé de programme Politique et Système de santé

Email : zampaligref [at] who.int

Tel : 00226 70 21 17 20