Episurveyor pour relancer le système de surveillance épidémiologique en Côte d'Ivoire

Abidjan, 5 juin 2013 (OMS – Côte d’Ivoire) -- Une vingtaine de participants issus du Ministère de la santé et de la lutte contre le sida et de l’OMS suivent, depuis le 5 juin 2013, un cours de formation sur le logiciel « EpiSurveyor » pour la surveillance épidémiologique.

EpiSurveyor ou Magpi est un système rapide et simple de collecte de données sanitaires, le plus largement utilisé dans le secteur du développement international. Il permet aux utilisateurs, de collecter et d’envoyer en temps réel, sur un serveur dédié à cet effet, les données du terrain sur les maladies à déclaration obligatoire (méningite, fièvre jaune, rougeole, choléra, polio, tétanos maternel et néonatal, etc.). Il peut aussi être utilisé pour la transmission de toutes sortes de données de terrain pouvant permettre d’analyser les tendances et de prendre des décisions.

A l’ouverture de l’atelier, le Représentant de l’OMS a dit qu’il plaçait beaucoup d’espoir en cette nouvelle technologie qui devrait aider la Côte d’Ivoire à booster son système de surveillance épidémiologique.

Avec les crises successives que le pays a connues, le système national de surveillance des maladies en Côte d’Ivoire a été marqué par une baisse de la promptitude et de la complétude des données sanitaires. En 2009-2010, l’OMS, en collaboration avec le CDC Atlanta et UN Foundation, a tenté une première expérimentation par l’introduction du PDA (Personal Digital Assistant) avec le logiciel « Episurveyor » comme interface, dans la collecte et l’analyse des données d’activités de santé (supervision, vaccination de routine, AVS, surveillance, monitorage, enquête, etc.). Le présent projet est développé afin de renforcer le système de surveillance par l’utilisation de la version améliorée d‘EPISURVEYOR, pour la collecte, la transmission et l’analyse des données en temps réel par le niveau opérationnel. L’Institut National d’Hygiène Publique (INHP) a été retenu comme l’institution principale de mise en oeuvre, en coordination avec la Direction de l’Information, de la Planification et de l’Evaluation (DIPE) et la Direction de Coordination du Programme élargi de vaccination (DC-PEV).

Les participants au présent atelier de formation auront pour mission de former les Chargés de Surveillance Epidémiologique (CSE) dans les districts et régions. L’atelier prend fin jeudi 6 juin 2013.

_________________________________________________________________

Pour plus d’information, prière contacter :

Contacts e

M. Koné Souleymane, chargé d’information,
contacts : 22517200 / 07148393
e-mail : kones [at] ci.afro.who.int
Contact Technique

Dr Tano-Bian Aka, Chargé de la lutte contre la maladie,
contacts: 22517207 / 01182091,
email :tanob [at] ci.afro.who.int